Mot du DG

Le Conseil Congolais des Chargeurs poursuit son élan d’innovations dans l’exécution de différents projets qui vont contribués à l’amélioration des activités des chargeurs et opérateurs de la chaine des transports. Ces innovations partent de la version améliorée de la souscription du Bordereau Electronique de Suivi de la Cargaison (BESC) à ceux en cours d’exécution comme la mise en place de l’observatoire des transports, la réactualisation de l’étude sur le cout de passage portuaire et de corridors de transit. Dans son élan de mise en place d’infrastructures d’appui aux activités des chargeurs et aussi de diversification de ses recettes, la plateforme logistique de Dolisie du CCC demeure à votre disposition pour d’éventuels entreposages à moindre cout ainsi que celui du dédouanement au regard de l’entrée en vigueur depuis 2016 du Protocole d’Accord relatif à la mise en place d’un Connaissement Direct(BLD) permettant la circulation des marchandises conteneurisées par le Chemin de Fer Congo-Océan. De ce fait, les marchandises destinées à l’hinterland bénéficient d’un système de transit simplifié au port de Pointe-Noire. C’est ici l’occasion pour moi de réitérer mon cri de cœur vers les chargeurs et opérateurs de la chaine de transport afin de rappeler que cet outil est un instrument à votre disposition ; la rubrique « à l’écoute du chargeur » donne la possibilité d’exposer librement vos attentes. Le Conseil Congolais des Chargeurs reste et demeure une interface avisée entre les chargeurs et les opérateurs tous modes de transports confondus. Aussi, je vous invite à faire de ce site votre outil de travail. .



Séraphin MOUENDZI

Conseil Congolais des Chargeurs

Nos Partenaires



Notre newsletter

CONSEIL CONGOLAIS DES CHARGEURS, UN CHALLENGE AU QUOTIDIEN