Conseil Congolais des Chargeurs

La République du Congo en quelques chiffres :

a)Données géographiques :
  • Superficie : 342 000 km²
  • Capitale : Brazzaville
  • Langue officielle : français
  • Monnaie : Franc CFA (1 euro = 655,96 XAF)
  • Principales Villes : Brazzaville (capitale politique), Pointe-Noire (capitale économique), Dolisie, Nkayi, Ouesso
  • Données démographiques
    Données économiques

    Conseil Congolais des Chargeurs

    B-Organisation du transport au Congo

    Fort de sa position géographique privilégiée, frontière commune avec la république démocratique du Congo, l’Angola, le Gabon, le Cameroun, et la Centrafrique ; et de sa façade maritime, le Congo dispose d’un potentiel naturel important en matière de transport qui s’appuie sur les quatre modes de transport à savoir : maritime , terrestre , aérien et fluvial.

    Conseil Congolais des Chargeurs

    a) Port Autonome de Pointe-Noire (PAPN)

    Doté d’une façade maritime exceptionnelle, le Port de Pointe-Noire est à la croisée des grands axes maritimes d’Europe, d’Asie et d’Amérique. Situé dans le Golfe de Guinée, à mi-chemin entre Le Cap en Afrique du Sud et Dakar au Sénégal. Il est à 4°47 de latitude sud et à 11°50 de longitude Est. Seul port en eau profonde de la sous-région, d’accès direct depuis la mer, il offre des facilités de navigation et de mouillage particulièrement attrayantes en comparaison avec ses concurrents voisins. Son bassin de 84 ha s’ouvre sur la baie par une passe d’entrée de 180 m de large, prolongé par un chenal d’accès de 1200 m et dragué à 15 . (Source www.papn-cg.Org)

    Conseil Congolais des Chargeurs

    b) Chemin de Fer Congo Océan (CFCO)

    Doté d’une façade maritime exceptionnelle, le Port de Pointe-Noire est à la croisée des grands axes maritimes d’Europe, d’Asie et d’Amérique. Situé dans le Golfe de Guinée, à mi-chemin entre Le Cap en Afrique du Sud et Dakar au Sénégal. Il est à 4°47 de latitude sud et à 11°50 de longitude Est. Seul port en eau profonde de la sous-région, d’accès direct depuis la mer, il offre des facilités de navigation et de mouillage particulièrement attrayantes en comparaison avec ses concurrents voisins. Son bassin de 84 ha s’ouvre sur la baie par une passe d’entrée de 180 m de large, prolongé par un chenal d’accès de 1200 m et dragué à 15 . (Source www.papn-cg.Org)

    Conseil Congolais des Chargeurs

    c) Port Autonome de Brazzaville et Ports Secondaires (PABPS)

    Le réseau fluvial congolais relie le Port de Brazzaville à l’arrière-pays. Il dessert la Centrafrique, le Sud du Cameroun, le Nord de la RDC, le Gabon ainsi que les Pays des Grands Lacs tels que le Burundi, le Rwanda et la Tanzanie. Les ports congolais ont pour vocation naturelle de desservir l’immense hinterland du fleuve Congo. Il constitue l’un des maillons importants dans la réalisation de cette mission. Son ambition est de devenir une véritable plate-forme multimodale capable d’approvisionner les localités du nord pays, les capitales des deux Congo et les pays limitrophes. Un nouveau port est en construction à Oyo. Les ports secondaires de Ouesso, de Lékéty, de Mossaka pour ne citer que ceux-là, ont été réhabilités.

    Conseil Congolais des Chargeurs

    d) Réseau routier

    Tributaire d’un réseau routier, en pleine réhabilitation de plus de 20 000 Km, desservant les zones septentrionales du Congo Brazzaville, le Bas Congo (Sud-Ouest de RDC), l’Angola (l’enclave de Cabinda) et le Sud Gabon. Il dispose de six (6) routes nationales dont les principales sont la RN1 reliant Brazzaville à Pointe-Noire (574 km) et la RN2 Brazzaville à Ouesso (870 km).

    Conseil Congolais des Chargeurs

    e) Réseau aérien

    Le Congo dispose :

    Conseil Congolais des Chargeurs

    Nos Partenaires



    Notre newsletter

    CONSEIL CONGOLAIS DES CHARGEURS, UN CHALLENGE AU QUOTIDIEN